Anvers en 1 jour

Rubens était un personnage aux multiples facettes. Outre le peintre de talent que nous connaissons tous, il était également diplomate, chef de famille, collectionneur d’art et architecte. Où mieux entamer cette immersion dans la ville de Rubens que dans la maison où il a vécu et travaillé ?

Rubens architecte

En 1608, âgé de 31 ans, Rubens revient d’Italie avec une malle remplie d’esquisses et la tête pleine d’idées. Il achète une parcelle de terre avec une habitation dans le quartier de la maison de son grand-père (Meir 54) et la transforme en son propre Palazzetto (petit palais). Prenez une heure pour visiter la maison Rubens et respirez l’atmosphère dans la demeure du maître avant de partir explorer sa ville.

Son propre petit palais sur le Wapper n’est pas encore achevé lorsque Rubens fournit déjà ses services à l’édification de l’église baroque des Jésuites à quelques encablures de chez lui, sur l’actuelle place Hendrik Conscience.

 

Sous la tour de l’église

En chemin vers la place Hendrik Conscience, nous vous conseillons de faire une halte dans une autre église : l’église Saint-Jacques dans la Lange Nieuwstraat (Longue rue Neuve). L’imposante église surgit de façon quelque peu inattendue entre les maisons, mais son intérieur offre une harmonie parfaite entre gothique et baroque : l’élégance médiévale et la flamboyance du XVIIe siècle s’y marient parfaitement. Il s’agit de l’église paroissiale de Rubens. Au faste des autels et des chapelles, on devine que cette église comptait parmi ses paroissiens un grand nombre de personnes fortunées. Rubens et sa famille y ont leur dernière demeure. Une de ses peintures orne l’autel de sa chapelle funéraire.

l’église Saint-Jacques

 

Sur la place Hendrik Conscience s’érige l’église Saint-Charles-Borromée, un modèle de grandeur à l’italienne. Grand connaisseur de l’architecture italienne, Rubens lui emprunte de toute évidence des idées pour la façade, mais son plus grand mérite réside à l’intérieur. Rubens y conçoit la chapelle richement décorée et l’impressionnant maître-autel en marbre. Des 39 plafonds qu’il réalise, il ne reste malheureusement que les esquisses, qui sont conservées dans l’église. Les peintures ont été détruites dans le grand incendie de 1718. Le maître-autel mérite une attention particulière : l’immense tableau, de 4 mètres sur 5 mètres 35, cache d’autres œuvres : par le biais d’un ingénieux système de poulies, on alterne les œuvres à des moments fixes. Le tableau visible est détaché et rangé à la verticale, après quoi une poulie hisse le nouveau tableau. Cela fait 400 ans que le changement se déroule de la sorte. Un spectacle unique ! À l’extérieur de cette église exceptionnelle, la tour – également construite d’après un projet de Rubens – mérite aussi toute votre attention. Pour la contempler dans toute sa splendeur, il faut cependant faire le tour du bloc.

l’église Saint-Charles-Borromée

 

S’il vous reste un quart d’heure avant de déjeuner, prenez le temps de découvrir un secret public qui se niche derrière la façade qui jouxte l’église Saint-Charles-Borromée : la salle Nottebohm, une des plus belles et plus anciennes bibliothèques de Belgique, fait partie de la bibliothèque patrimoniale Hendrik Conscience. Outre un million et demi de livres, la salle exclusive possède un globe céleste et terrestre, tous deux d’un diamètre de 68 cm et réalisés par Willem Jansz. Blaeu, un contemporain de Rubens. L’accès public à la salle Nottebohm est limité. Mais vérifiez certainement si vous pouvez visiter la salle, car cela en vaut vraiment la peine.

La salle Nottebohm dans la bibliothèque patrimoniale Hendrik Conscience

 

Déjeuner sur la place italianisante Hendrik Conscience, surtout durant les mois d’été, vous donnera l’impression d’être dans le Midi. Prenez place à une des terrasses et imaginez-vous il y a 400 ans, en compagnie de Rubens venant contempler à cet endroit précis la réalisation de son projet.

La place italianisante Hendrik Conscience, pfoto: Greet Vlegels.

 

Bons amis

Après le déjeuner, nous allons rendre visite à un bon ami de Rubens, Nicolaas Rockox. Ce dernier était le bourgmestre d’Anvers et celui qui a inscrit à jamais Rubens dans l’histoire de la ville. À son retour d’Italie, en 1608, pour se rendre au chevet de sa mère mourante, Rubens se voit confier quelques grandes commandes grâce à Rockox. C’est ainsi que par l’entremise de ce bourgmestre, Rubens réalise une de ses œuvres les plus connues, L’Érection de la Croix. En visitant la Maison Rockox, vous marchez littéralement dans les pas du maître qui s’y rendait régulièrement. La maison a évidemment aussi d’autres atouts : elle montre de manière authentique la vie des patriciens au XVIIe siècle. Rockox était de surcroît fin connaisseur et collectionneur d’art. Aussi sa maison en regorge-t-elle. Vous pouvez y admirer des œuvres, entre autres, d’Antoine van Dyck, Frans Snyders et… Rubens.

En chemin vers la halte suivante, il faut absolument entrer dans la cathédrale Notre-Dame dans laquelle non moins de quatre œuvres mondialement célèbres de Rubens vous séduiront. Le maître a d’ailleurs peint L’Érection de la Croix sur place.

La cathédrale Notre-Dame

 

Le quartier dit « Eilandje » (l’îlot)

Nous poursuivons notre chemin vers le nord d’Anvers. Précédemment, nous avons découvert les talents d’architecte de Rubens. Il avait une vision remarquable de l’architecture et a collaboré à de nombreux projets de construction à l’intérieur des remparts de la ville. Du vivant de Rubens, on prévoit une expansion de la ville à laquelle il souhaite volontiers participer. Il puise pour cela des idées à Gênes, qu’il présente de manière détaillée dans son recueil de gravures Palazzi di Genova. En raison du déclin économique de la ville après la fermeture de l’Escaut, l’extension n’a pas lieu, du moins pas au tournant du XVIe et du XVIIe siècle. Il faudra attendre bien des années pour la voir se réaliser à ce même endroit, à savoir le quartier dit « Eilandje », qui vient de connaître un extraordinaire essor au cours des dernières années. Les fonctions d’habitation, de loisir et de commerce y sont harmonieusement réparties. Ce qui accroche d’emblée l’attention est sans aucun doute le Museum aan de Stroom (Musée au bord du fleuve), plus connu sous le nom de MAS. Qui dispose de temps peut visiter les différentes expositions du musée, mais nous vous conseillons surtout de monter tout en haut pour la vue imprenable sur la ville, l’Escaut et le port de plaisance.

Le Museum aan de Stroom, photo: Sarah Blee.

 

De la terrasse, vous apercevez aussi le Musée Red Star Line au bord de l’Escaut. D’ici, deux millions de personnes en quête d’une vie meilleure sont parties vers l’Amérique, pour y poursuivre leurs rêves. Si le musée des émigrants de la fin du XIXe siècle ne se trouve pas sur les chemins qu’empruntait Rubens, il n’en est pas moins un lieu vivement recommandé pour qui reste plus longtemps ou reviendra.

Le Musée Red Star Line, pfoto: Filip Dujardin.

 

Du nord au sud

Encore plus au nord, on découvre un autre projet grandiose de la ville : le Park Spoor Noord. Ce parc met en lumière la réhabilitation d’Anvers et la réaffectation de ses espaces vides. Une équipe renommée d’architectes italiens a transformé les anciens terrains de la gare ferroviaire désaffectée en une oasis verte consacrée au sport et aux loisirs. Il est probable que Rubens et ces architectes aient en commun l’Italie et leur vision. Un Rubens contemporain aurait sans aucun doute encouragé ce projet.

Le Park Spoor Noord

 

À présent, on quitte le nord pour se rendre au sud : pour le dîner, nous nous dirigeons vers le sud de la ville, connu sous le nom de « Zuid ». Le Musée Royal des Beaux-Arts est fermé jusqu’en 2019 pour rénovation, mais ce quartier parmi les plus branchés de la ville compte d’innombrables restaurants. Qui désire faire une promenade en direction du Vlaamse Kaai passe par la Waterpoort (porte d’Eau), un monument construit d’après un projet de Rubens qui donnait autrefois accès à la ville. Profitez de l’ambiance conviviale, de la variété de l’offre du quartier et de la ville.

Nous invitons ceux qui ont encore le courage de faire une dernière halte, à faire une promenade sous l’eau. Au Sint-Pietersvliet (canal Saint-Pierre), vous plongez dans le tunnel pour piétons Sint-Anna. Précisément 572 mètres plus loin, vous remontez à la surface de l’autre côté de l’Escaut d’où vous pouvez admirer la ligne d’horizon de la ville de Rubens qui s’étend devant vous. Une parfaite clôture de la journée, n’est-ce pas ?

Le tunnel pour piétons Sint-Anna

 

Au plaisir de vous revoir à Anvers !

 

Haltes de cette promenade

  • Maison Rubens – Wapper 9-11 – ouverte tous les jours de 10 h à 17 h. Fermée le lundi, le 1/1, 1/5, le jeudi de l’Ascension, 1/11, 25/12. – www.rubenshuis.be – 8 € / 6 € – Billet combiné Maison Rubens et Museum Mayer van den Bergh @ 10 €.
  • Église Saint-Jacques – Lange Nieuwstraat 73/75 – ouverte du lundi au dimanche : de 14 h à 17 h. Fermée du 1er novembre au 31 mars – www.sintjacobantwerpen.be – 4 €.
  • Église Saint-Charles-Borromée – Hendrik Conscienceplein – ouverte du mardi au samedi de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Dimanche et jours fériés : seulement ouverte pour l’office – www.mkaweb.be – entrée libre.
  • Bibliothèque patrimoniale Hendrik Conscience/Salle Nottebohm – Korte Nieuwstraat – www.consciencebibliotheek.be.
  • Rockoxhuis – Keizerstraat 10-12 – www.rockoxhuis.be – ouverte du mardi au dimanche de 10 h à 17 h, fermée le 1er et le 2 janvier, le jeudi de l’Ascension, le 25 et le 26 décembre – 8 € / 6 €.
  • Cathédrale Notre-Dame – Handschoenmarkt – ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 17 h, le samedi de 10 h à 15 h, le dimanche et les jours fériés de 13 h à 16 h – www.dekathedraal.be – 6 € / 4 €.
  • MAS – Hanzestedenplaats 1 – expositions : ouvertes tous les jours de 10 h à 17 h. Fermées le lundi, le 1/1, 1/5, le jeudi de l’Ascension, 1/11, 25/12 – boulevard vertical et panorama : ouvert du mardi au dimanche de 9 h 30 à 22 h (du 1er novembre au 31 mars) et jusqu’à 24 h (du 1er avril au 31 octobre) – www.mas.be – expo : 10 € / 8 € – boulevard (vertical) et panorama : gratuit.
  • Red Star Line Museum – Montevideostraat 3 – ouvert tous les jours de 10 h à 17 h. Fermé le lundi, le 1/1, 1/5, le jeudi de l’Ascension, 1/11, 25/12 – www.redstarline.be – 8 € / 6 €.
  • Park Spoor Noord - Ellermanstraat.

 

Téléchargez cette promenade

Anvers en 1 jour (pdf)

 

Concept : Maison Rubens
Élaborationwww.mindyourwords.be