Autoportrait de Rubens

L’autoportrait de Rubens est une pièce maîtresse de la Maison Rubens.

Il est aussi devenu emblématique pour la ville d’Anvers. Vous l’aurez sans aucun doute déjà vu dans les pliants touristiques sur la ville. L’autoportrait du maître quitte rarement la maison où il a été peint. Il a été exposé un temps à la National Gallery en 2014. Le département de conservation de ce musée londonien de renommée mondiale a étudié son éventuelle restauration.

 

Restauration

C’était la première fois que l’autoportrait faisait l’objet d’une étude aussi intensive. Sa couche de vernis actuelle est d’une composition très complexe et doit être retirée avec le plus grand soin. Une tâche qui prend plusieurs mois à elle seule.

Sur base des conclusions établies dans le musée londonien, les collaborateurs de la Maison Rubens font actuellement l’inventaire de tout ce qui est nécessaire pour redonner au portrait son aspect d’origine. Ce n’est qu’une fois cette tâche achevée que pourra commencer la restauration proprement dite. 

 

Rubens avare?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’autoportrait ne livre pas facilement ses secrets. Rubens utilisait des panneaux en bois composés de plusieurs planches pour les portraits qui lui étaient destinés, comme des portraits familiaux. Par avarice, disent les mauvaises langues. Les portraits qu’il fait sur commande sont toujours d’une seule pièce. Un panneau en plusieurs pièces est particulièrement fragile. Il n’est non seulement plus difficile à conserver, mais son transport est beaucoup plus délicat car plus il y a de joints, plus le risque de cassure est grand.