Clara Serena Rubens

Clara Serena, la fille aînée de Pierre Paul Rubens et d' Isabella Brant. Cette enfant vive et charmante a une belle enfance mais tombe subitement malade en 1623.

J’aime

J’aime notre jardin avec les tourterelles et les moineaux et mes petits frères: Albert a trois ans de moins que moi, et Nicolaas est encore un bébé, il a sept ans de moins que moi et peut à peine parler.

J’aime notre maison avec ses sols noir et blanc sur lesquels je sautille et le jardin avec les roses et les statues, et l’atelier de papa où je dessine avec du fusain sur des chutes de papier et joue avec le chat pendant que tout le monde travaille. Et puis, ça sent l’huile et le vernis ici.

J’aime Magdalene la servante qui me soigne quand je suis malade et me chante des chansons d’Anvers, peigne mes cheveux et reprise mes bas. J’aime les chevaux. Ils trottent d’un pas si tranquille. Je leur donne parfois du foin et de l’avoine dans les écuries. Ils pressent alors leur doux museau dans ma paume et soufflent doucement. Je suis heureuse.

 

Je ne peux pas rester en place

Mes grands-parents habitent à la Kloosterstraat, près de l’Escaut. Je suis née dans leur maison et j’y ai vécu jusqu’à mes cinq ans.

Lorsque papa et maman ont aménagé dans leur propre maison au Wapper, mon grand-père voulait avoir mon portrait, afin de me garder toujours auprès de lui. C’est papa qui l’a peint et il est maintenant accroché dans la plus belle pièce. Je regarde avec curiosité mon portrait quand j’étais plus jeune. Je rosis sur ce portrait et je souris à mon papa pendant qu’il me peint. Il a dû travailler vite, car je n’aime pas rester longtemps en place.

“Nous devions bien te surveiller,” dit maman à propos de cette période, “car tu disparaissais sans cesse.” Attrape-moi si tu peux, je criais à mes frères quand nous jouions au chat.