Jacob Jordaens

La Maison Rubens expose un autoportrait de Jordaens réalisé vers 1645-1649. Jacob Jordaens (1593-1678) est avec Rubens et Van Dyck un des trois ténors du baroque aux Pays-Bas méridionaux.

À la mort de Rubens en 1640 et de Van Dyck en 1641, Jordaens est alors le plus grand artiste de la cité scaldienne. Johannes Meyssens (1616-1670) publie en 1649 un portrait de Jacob Jordaens dans ses Images de divers hommes d’esprit sublime. Cette gravure est aujourd’hui considérée comme emblématique de Jordaens ; c’est une reproduction d’un autoportrait peint, aujourd’hui exposé à la Staatsgalerie de Neubourg sur le Danube.

L’acquisition de ce portrait permet à la Fondation Roi Baudouin et au musée de montrer Jordaens tel qu’il était vraiment : à la fois assuré et modeste. Et la Maison Rubens devient ainsi l’unique musée au nord des Alpes qui possède des autoportraits de Rubens, de Van Dyck et de Jordaens.